Gabouillie

16 avril 2014

Recyclage...

Un jour, donc, j'ai mis le doigt dans FB (facebook)... Je me suis un peu laissée entraîner... Mais c'est rigolo, je peux recycler des vieilles photos, en mettre des récentes, et de temps en temps, glisser quelques productions graphiques super intéressantes…

palettebleue

(Clic pour voir + grand)

Bien sûr, tout ça c'est sur la page perso… Seuls les amis FB peuvent les voir, les "aimer" ou les commenter… Parce que les gens de la NSA, ils disent pas s'ils aiment… Du coup, je me suis dit que je peux en montrer ici aussi…

L'autre jour, c'était grosse charrette, je me défoulai sur un petit gribouillage, hop! pris en photo, et hop! sur la page…

CaVa

Pas grand monde a cru que ça allait… Pourtant, jeter quelques traits sur du papier et saturer des couleurs en écrasant ses crayons de couleurs, c'est agréable…

Alors, j'ai mis ça:

CaVayeux2

 

 

Quelques jours plus tard, j'ai mis un autre dessin de remplissage de papier… Preuve que j'allais bien, c'était plein de crayon écrasé… À peine si on peut soupçonner quelques tourments…

minecassee

 

Forcément, mes amis ont trouvé que j'avais mauvaise mine  (surtout une, mais j'aime bien qu'elle s'inquiète de mon sort)... Du coup, j'ai répondu en expliquant que le crayon était vieux, usé, abîmé par les coups et les chocs à répétition… Ou que c'était tout simplement de la camelote… 

Ça n'a pas convaincu… Du coup, j'ai fait ça:

minereparee

Et tout le monde a été content… Et ça me fait une note de blog sans me fatiguer...

Posté par Olli à 21:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 avril 2014

Ah mais si, je travaille...

Parfois, je me lance dans une idée que je trouve bonne...

Alors que je n'ai même pas fini le crayonné, que je songe à l'encrage, puis à la mise en couleurs, je me dis: "C'est long quand même..."

AffFdL_Cr2

 

Dessin pour l'affiche de "La Fête des Langues" (14 juin 2014, à Nantes)

Posté par Olli à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2014

Juste pour le plaisir...

ChezFlore

Ce soir j'ai osé me promener dans un dessin de Flore... Et j'y étais vraiment bien...

(Je me demande si la caméra m'a vue.)

 

 

 

 

Posté par Olli à 23:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]

13 mars 2014

C'était le 22 février...

C'était le jour de la grande manifestation des opposants à l'aéroport N. D. des Landes... 60 000 personnes selon les organisateurs, 20 000 selon le préfet... 2000 casseurs selon les autorités, 200 maximum selon la journaliste d'itélé qui y était en direct... Seul chiffre non contesté, 520 tracteurs. Tout ça dans ma ville...

Forcément, j'y ai été... Parce que j'étais curieuse de voir ça et parce que ce projet d'aéroport est stupide (et coute très cher).

Comme de juste, mon bus m'a larguée loin de la manif', tous les trajets de ceux qui traversent le centre avaient été coupés ou modifiés... En plus, il pleuvait... En moins de temps qu'il en fallait pour le penser, l'atmosphère avait pris un air de malaise.

ordinR_234_1

(Clic sur les images pour voir + grand)

Par chance, le ciel s'est vite dégagé le temps marcher jusqu'au rassemblement... La pluie avait disparu, mais pas la sensation de malaise.

ordinR_234_2

 

Bon, j'ai mes habitudes de manif', pour rejoindre la tête du cortège, je coupe par les rues qui croisent le parcours... Mais cette fois... 

ordinR_234_3

Les forces de police avaient bloqué toute une partie du centre, les rues fermées par des barrières derrière lesquelles ils étaient retranchés.

Qu'à cela ne tienne, je décidai de rejoindre la queue du cortège... Là, ça semblait autorisé... En plus, c'était bien plus coloré et bien plus chaleureux.

ordinR_234_4

 

Et j'ai eu raison, c'était bien plus joyeux, il y avait même des Bellilois venus soutenir le mouvement. Dans tout ce monde, je suis tombée sur une de mes cousines, une saltimbanque maquilleuse artistique qui suit des cours d'agriculture bio, c'est dire s'il y avait du beau monde.

ordinR_234_5

C'était bien sympa, mais au bout d'un moment, il était évident que ça ne bougerait pas rapidement... il y avait beaucoup trop de monde... J'ai donc décidé de retourner sur mes pas et de reprendre le cours des 50 Otages pour rejoindre les tracteurs qui se trouvaient à l'autre bout. Mais voilà...

ordinR_234_6

... Les messieurs police empêchaient le passage... C'était très intéressant...

ordinR_234_7

Au début, j'ai cru qu'il avait un bug, plus tard, j'ai réalisé qu'il n'était probablement pas de Nantes et que, si ça se trouve, il ne savait même pas qu'il était place du Cirque... J'ai donc fait un tour... J'ai réussi à rejoindre l'autre côté, en passant par des "endroits autorisés" ou "pas interdits", avec le retour du sentiment de malaise qui tournait doucement à celui de menace...

ordinR_234_8

J'ai trouvé les tracteurs... Des tas de tracteurs... S'il se trouve un crétin pour dire que ce jour d'opposition à l'aéroport NDDL a été échec, c'est un menteur. Et j'ai retrouvé la bonne humeur des participants et sympathisants de la manif'.

ordinR_234_9

Bien sûr, il fallait que je prenne au moins une fois l'affiche de Tanxxx en photo, rien que parce que l'histoire de ce dessin, devenu symbole de la lutte, est extraordinaire...

ordinR_234_9b

Et tant que j'y étais, rien ne m'empêchait de jouer la touriste en passant pas des rues calmes, enfin calmes, il y avait un hélicoptère au dessus qui s'est amusé tout l'après midi à mettre les nerfs de tous en pelote. J'ai donc traîné dans la rue Kervegan, riche d'un patrimoine historique nantais, qui aurait mérité qu'on la protège plutôt qu'en faire plus tard une scène de barricade pour la télévision.

ordinR_234_10

 

Bref, je jouais avec mon appareil, profitant du beau temps et de l'ambiance de kermesse qui régnait au sein de cette manif'...

ordinR_234_10b

ordinR_234_10c

J'observais, amusée, ces centaines de personnes qui défilaient en respectant les pelouses de l'Île Feydeau... 

ordinR_234_10d

Il y avait bien un endroit où la tension était plus palpable, là où les forces de police s'étaient retranchées pour empêcher l'accès au cours des 50 Otages (qui devait initialement être emprunté par la manifestation mais que le préfet avait interdit à la dernière minute. Le parcours étant ainsi réduit, le flux des manifestants s'est un peu dispersé, toujours dans la bonne humeur, pour réussir à rejoindre la destination finale du défilé, là où on faisait les discours).

ordinR_234_11

 

Et moi, je continuais à me régaler en faisant des photos de ma ville...

ordinR_234_12

Des centaines de tracteurs garés en double file sur les rails du tram, quai de la Fosse... (À noter qu'ils sont tous entrés dans la ville et en sont sortis sans aucun incident, pour tous ceux qui connaissent le bord... bazar qu'est la circulation nantaise, c'est exploit remarquable!)

ordinR_234_12b

 

Sur le parking, en attendant les discours, c'était plutôt la fête... 

ordinR_234_13

 

Malgré tout, il y avait toujours ce malaise qui me turlupinait, une fumée au loin laissait imaginer que tout ne se passait pas parfaitement.

ordinR_234_13b

On m'a raconté un peu plus tard que c'était un engin de chantier de "vinci" (la société qui a obtenu le contrat pour l'aéroport NDDL) qui avait incendié.

Mais, si la haine de "vinci", qui bétonne partout dans le monde, était sensible, ces événements lamentables semblaient totalement extérieurs à la manif'... 

ordinR_234_13c

 

ordinR_234_13d

C'est ce qui était troublant, l'impression qu'il manquait quelque chose... J'ai suivi quelques manifestations, il y a toujours des représentants de l'ordre pour contrôler, diriger, protéger, comme ici, ou ... Et là, il n'y en avait pas, ni dans ni autour de la manif'. Ils étaient tous planqués derrière leurs barricades ou bloquant les rues qui menaient vers leur retranchement... Ils n'étaient pas là pour le bien de la ville, mais semblaient prêts à passer à l'attaque...

ordinR_234_14

 

C'est devenu une évidence quand je suis retournée vers les manifestants, en retrouvant l'entrée du cours des 50 Otages... J'étais partie par là avec l'idée de croiser peut être quelques amis et j'y ai trouvé quelques crétins jouaient à la guerre avec la police. 

ordinR_234_15

 

Je ne suis pas plus maligne que les autres, j'ai fait des photos, c'était spectaculaire, mais là encore, il semblait y avoir une frontière entre le petit jeu de la police avec leurs copains crétins et le déroulement paisible de la manifestation.

ordinR_234_15b

 

ordinR_234_15c

C'était ça, c'était du spectacle... Et il était bien plus sûr d'être du côté des crétins que de celui de la police, les crétins ne visaient pas en direction de la manifestation. Il ne semblait pas très utile de s'attarder devant ce décor désolant, c'était plus rassurant de retourner au milieu de la foule des manifestants.

ordinR_234_16

J'ai bien réussi à y retrouver quelques amis, et la bonne humeur ambiante... Jusqu'à ce que...

ordinR_234_17

une grenade assourdissante (ou désencerclante)? Je ne sais pas mais ça m'a fait peur. Et tout de suite après...

ordinR_234_18

Les gaz lacrymogènes... Une découverte pour moi... Ça brûle le nez, les yeux, la bouche et la peau... Alors, on essaie de fuir, on essaie d'ouvrir les yeux pour voir où on met les pieds, on suit le mouvement de la foule... 

ordinR_234_19

Et forcément, on se couvre le le visage comme on peut, de là à croire que tous les manifestants étaient enfin démasqués et qu'on était tous des casseurs...

ordinR_234_20

Et puis, soudain, j'ai entendu une maman, qui tentait d'avancer à côté de moi, elle tentait de rassurer son enfant...

ordinR_234_21

Évidemment, on n'en revient pas que la police tire des saloperies sur des enfants et on se dit qu'il faut essayer d'aider cette maman à échapper à ce gaz... Mais quand on veut se repérer, on n'y arrive pas, ça fait trop mal aux yeux, on n'y voit rien entre deux clignements...

ordinR_234_22

Je n'ai pas réussi à voir cette maman et sa fille... J'ai pu me sortir de la fumée, pu respirer et pu arrêter de pleurer... J'ai croisé quelques connaissances, ce qui m'a un peu rassurée et ramenée sur terre, mais vraiment, (sans rire) je ne la sentais plus cette manif'. Si la police avait fait le choix de tirer sur des familles, des jeunes, des vieux, des enfants (parfois en poussette), c'est qu'ils avaient choisi la confrontation, ils n'allaient pas s'arrêter, ça ne pouvait que mal tourner.

Alors, en entendant les bruits des détonnations se rapprocher, j'ai décidé de rentrer chez moi... 

Arrivée au calme, j'ai jeté un œil aux infos, bien sûr, il n'y en avait que pour les casseurs qui avaient saccagé le centre de Nantes... Pas un mot pour les nombreux manifestants pacifistes, même pas pour les tracteurs... J'ai vu les dirigeants politiques faire leurs déclarations avant que ça soit fini... Ils savaient déjà qui étaient les coupables (les organisateurs de la manifestation).

Moi, j'ai vu la police laisser des casseurs faire ce qu'ils voulaient, les laisser détruire quelques endroits choisis, j'ai vu quelques branleurs du coin trop contents de pouvoir lancer des trucs sur les flics pour faire comme à la télé et trop cons pour se masquer le visage, j'ai vu une police organisée et préparée  à attaquer une manifestation dans l'unique but de permettre à quelques possesseurs de pouvoir de décrédibiliser une opposition à un projet stupide... 

J'ai eu du mal à m'endormir... Ce n'était pas la 1ère fois que j'avais à faire à des personnes détenant une autorité, censées être là pour veiller au bien être de leur prochain et qui finalement sont une menace pour tout le monde.

ordinR_234_23

 

Le lendemain, je suis retournée faire un petit tour dans le centre... Peut être pour me rassurer, pour voir si on pouvait toujours faire des photos de la ville...

ordinR_234_24

 

 

 

Je n'oublie pas que plusieurs personnes, venues simplement participer à une manifestation ont été blessées par des policiers. Certaines très gravement, deux ont perdu un œil à cause de tirs de flashball (peut être trois, toutes les victimes ne se sont pas publiquement déclarées), un enfant a été blessé au pied, des journalistes ont été directement et volontairement visés, un jeune garçon s'est fait matraquer en voulant secourir une dame âgée qui venait de se faire renverser puis piétiner par des policiers en armures, plus tard ils lui ont interdit l'accès à l'hôpital sous la menace de nouveaux coups... Je n'oublie pas que si ces forces de "l'ordre" on agi de la sorte, c'est qu'elles en avaient reçu l'ordre.

Au même moment, les Ukrainiens rendaient hommâge à leurs morts place Maïdan, à Kiev, ça devrait permettre de relativiser... Ou peut être mettre en garde...

 

 

Posté par Olli à 23:09 - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 février 2014

Ne pas oublier...

... Ce qu'est la fierté nationale...

ordinR_233

 

Posté par Olli à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2014

Moi, ça me faire rire...

ordinR_232

Posté par Olli à 22:57 - Commentaires [5] - Permalien [#]

13 janvier 2014

C'était... L'année dernière...

Donc, il y a eu le changement d'années... 

Ça revient pourtant régulièrement, mais embarquée dans les activités de la vie, ça reste toujours pour moi quelque chose d'improbable.

Du coup, alors qu'avec Chris Wow on oraganisait une séance de notre activité favorite, la promenade à la déchèterie...

ordinR_231_1

ordinR_231_2

Voilà, 2013 qui se termine mine de rien... Avec l'impression qu'il y avait encore tellement choses à faire...

Bon, j'ai pas mal bossé pendant cette année...

ordinR_231_3

 

Clic pour voir + grand

J'ai été faire des tours à Quiberon, à Belle-Île...

ordinR_231_4

 

J'ai eu des activités culturelles passionnantes... Tiens, par exemple, ce parcours dans Nantes sur l'histoire des bourses du travail...

ordinR_231_5

J'ai retrouvé des amis, comme Jean-Noël, le joyeux moustachu grâce à qui j'ai eu ma première "vraie" publication d'une BD dans un quotidien en... Y a longtemps... Bon quand on se voit, ça fait venir la pluie, mais c'est cool...

ordinR_231_6

J'ai assisté à la fête des langues... Manifestation destinée à rendre visibles les culutures des différentes communautés qui vivent à Nantes...

ordinR_231_7

J'ai aussi beaucoup joué avec des appareils photo... La nuit, pour aller voir la lune...

ordinR_231_8

 

La super-lune... D'après Chris, on pouvait faire un vœu... Ça marche sans doute, si on n'est pas pressé...

ordinR_231_8b

J'ai fait des photos de jour, en profitant de la beauté de ville... Ici sur l'île de Nantes...

ordinR_231_9

 

Je me suis offert des tours de bateau, sur la Loire, juste pour le plaisir de faire des tours de bateau...

ordinR_231_10

J'ai été à des concerts... Un aller-retour "Nantes-palais omnisport de Bercy-Nantes" pour voir Peter Gabriel. (C'était la 4 fois que je je le voyais sur scène dis donc... la 1ère, c'était en 1983.)

ordinR_231_11

J'ai assisté au dévoilement de la plaque de la rue des "Tontons Flingueurs"... Il tombait des cordes (pourtant Jean-Noël n'était pas là, on ne peut vraiment se fier à rien) et il y avait de vieilles autos, on serait cru chez Franquin ou dans Gil Jourdan de Tillieux...

ordinR_231_12

 

 

Et puis, en septembre, il y a eu la sortie de l'album "Paco les Mains Rouges", de Fabien Vehlmann au scénario et, au dessin, Éric Sagot! Éric, je le connais depuis longtemps, bien avant que Jean-Noël passe mes BD dans son journal, d'ailleurs, ces BD, elles étaient écrites avec Éric... On a fait des fanzines, des salons, des vrais boulots, des conneries et on a passé des tas de moments extraordinaires... Éric, c'est mon p'tit frère de BD, on a 2 mois d'écart, je suis l'ainée... et là, il publie un magnifique album, chez Dargaud!!!

ordinR_231_13

La presse en dit du bien, les amateurs de BD en disent du bien, les libraires en disent du bien... C'est même dur de trouver un avis négatif... Je me suis étonnée de me sentir si fière de lui et encore plus d'être si heureuse de le voir heureux. C'est comme ça, le bonheur des autres, ça rend heureux... 

ordinR_231_14

J'ai quand même dû lire l'album deux fois, la première, je voyais que des dessins d'Éric, j'oubliais l'histoire... Puis, j'ai décidé de suivre son travail sur le 2e album... J'ai fait une page facebook ("PACO les mains rouges" pour celles et ceux que ça pourraient intéresser) pour raconter tout ça... Du coup, je me retrouve à aller l'espionner dans son atelier ou à le voir quand il a des séances de dédicaces (pas loin). S'il est difficile de l'aborder tant il y a de gens qui veulent le voir, ça me permet de faire quelques rencontres amusantes... Manou le chanteur de Elmer Food Beat (Éric a réalisé beaucoup d'illustrations pour ce groupe à ses débuts) ou Olivier Texier, le gars qui vient dire bonjour aux copains, qui en profite pour présenter son dernier album et qui en dédicace dans la file d'attente pour passer le temps. Ils sont gentils, chacun m'a offert son nouvel album...

ordinR_231_15

HA HA!

ordinR_231_15b

Et les occasions de se réjouir se sont succédées pour Éric et sa BD... Et forcément pour moi...

ordinR_231_16

J'ai même été le voir à un petit salon de la BD nantais, j'y ai vu une file d'attente se former devant lui, il a dédicacé tout le temps pendant deux jours... 

J'en ai fait des salons de la BD, des deux côtés de la table, mais là, je me suis sentie totalement hors de ce monde... Contente pour Éric mais, plus du tout à ma place... C'était une sensation plutôt étrange...

ordinR_231_17

 

Tout ça pour dire, que 2013, c'était bien rempli, qu'il y avait plein de choses qui en valaient le coup (il y a aussi celles déjà racontées ici, sur le blog et celles que je n'ai pas le temps d'ajouter)...

Et d'un coup, je me retrouvais au changement d'année... Au réveillon... 

C'était la fête, il y avait les enfants...

ordinR_231_18

Pardon... Il y avait les enfants...

ordinR_231_19

Une soirée agréable, chez Chris, avec des gens cool, qui s'est terminée par un petit papotage près du feu... Le temps d'une dernière clope...

ordinR_231_20

Une nouvelle année commençait et je suis rentrée tranquillement chez moi en me demandant vraiment pourquoi il y avait autant de monde dans les rues à 6 heures du matin un jour férié...

ordinR_231_21

Posté par Olli à 16:01 - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 novembre 2013

C'était les dimanches...

Pendant l'été, sur un quai des bords de l'Erdre, était installé le "Bateau-Lavoir", un bar aéré qui recevait régulièrement des groupes de musique pour agrémenter les boissons. 

ordinR_230_1

Clic pour voir + grand

Les dimanches, en fin d'après-midi, c'était "Quartier Batignolles" qui animait la boutique... Ça me donnait une bonne excuse pour échapper à l'ennui habituel des ces journées au goût de rôti-petits pois"...

ordinR_230_2

Le décor était sympa, l'amiance agréable...

ordinR_230_3

Et surtout, ça me faisait plaisir de revoir Jari en pleine action... Je le connais depuis longtemps, je l'ai beaucoup suivi et dessiné quand il était bassiste dans le groupe EV, le meilleur groupe celto-finnois du monde, de l'énergie à l'état brut...

ordinR_230_4

Là, c'était un changement de style avec "Quartier Batignolles", musette et chansons françaises, Brel, Brassens, Piaf, Bourvil, Renaud, etc... Lui au chant et Fredo à l'accordéon (dont il faudrait que je vérifie un jour s'il a un nombre de doigts réglementaire, je le soupçonne d'en avoir plus que la moyenne). Ce n'était pas très surprenant, j'avais déjà entendu Jari dans ce registre, mais, j'étais ravie de voir que même là il était capable de dégager la même énergie et de la transmettre au public...

ordinR_230_5

Les jeunes, les vieux, ceux qui savent pas où ils en sont, tout le monde finissait par chanter, parfois certains dansaient, et moi, je prenais des photos...

ordinR_230_6

En plus, j'avais le plaisir de revoir des gens que j'aime... Et de papoter un peu avec eux pendant les pauses...

 

ordinR_230_7

 

ordinR_230_8

Une fois, j'y ai emmené un ami... Arrivés sur place, j'y ai retrouvé un autre ami et j'ai découvert que c'était deux vieux amis... Et attention, que de l'ami de qualité, un Luc, centre de documentation humain, inspirateur d'intelligence et un Yves multi-fonctions, enthousiasmeur d'idées et directeur de l'Agence Culturelle Bretonne...

ordinR_230_9

Bref, tant que je le pouvais, j'allais finir mes dimanches au Bateau-Lavoir... En plus, ça donnait l'impression d'être en vacances.

Et puis, une fois... Un message de Chris Wow...

ordinR_230_10

 

ordinR_230_11

Ça tombait bien, on était fin septembre et c'était le dernier concert auquel je pouvais aller avant la fin de la saison du Bateau-Lavoir...

Et en plus, il y avait du monde et une ambiance très remuante... J'avais bien fait de faire des photos les jours plus calmes...

ordinR_230_12

C'était vraiment plaisant, mais voilà, l'inconvénient des concerts de "Quartier Batignolles", c'est qu'ils se terminent... Quand arrive l'heure du début de soirée, que les apéros sont avalés, après bien plus de deux heures de chansons, les musiciens allaient se reposer...

ordinR_230_13

C'était aussi le moment de sortir fumer une clope... Et bien sûr, c'est là que...

ordinR_230_14

 

ordinR_230_15

 

ordinR_230_16

Et comme il se passe toujours quelque chose avec Chris, c'est quand on a passé nos commandes que le drame s'est mis en place...

ordinR_230_17

 

ordinR_230_18

ordinR_230_19

 

ordinR_230_20

ordinR_230_21

ordinR_230_22

 

ordinR_230_23

Sans rire, deux qui s'y mettent d'un coup, ça bouscule... Du coup, ça faisait plaisir de se retrouver tranquilles pour discuter de choses primordiales...

ordinR_230_24

Oui... Mais voilà...

ordinR_230_25

ordinR_230_26

 

ordinR_230_27

 

Bref... Ce fut une soirée des plus intéressantes... Et encore, je n'insiste pas sur le coup du téléphone que le bonhomme m'a fait... 

ordinR_230_28

Comme je ne comprenais rien des sons qui sortaient de ce téléphone, pour un riche, il aurait pu en avoir un qui marche, ça a été assez court...

ordinR_230_29

Bon, et puis, ça suffira, c'est assez long comme note... en plus, je parie qu'arrivé là, personne ne se souvient de la 2e image de cette histoire...

ordinR_230_30

Posté par Olli à 20:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2013

C'était le... à peu près vers la fin septembre...

ordinR_229

Posté par Olli à 19:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2013

C'était le 10 août...

2ème journée d'élimination des déchets accumulés dans le jardin de Chris Wow... Comme je ne suis pas la moitié d'un bécasse, j'avais pris mes précautions, cette fois, j'avais des manches longues pour protéger mes p'tits bras...

ordinR_228_1

 

ordinR_228_2

 

Ce jour-là, Deborah, une camarade d'école de Chris était passée occuper les moustiques et donner un sérieux coup de main. Chacune avait sa méthode de travail, la méticuleuse, la raisonnable...

ordinR_228_3

... Et la... n'importe quoi...

ordinR_228_4

Les tournées à la déchetterie ont repris...

ordinR_228_5

ordinR_228_6

On a bien avancé... Après le départ de Deborah, on a déjeuné, c'était vraiment agréable ce moment de calme après tous ces efforts... Et en plus, c'était super bon...

ordinR_228_7

ordinR_228_8

C'est à ce moment-là (alors que je commençais me ramollir) que j'ai découvert que Chris dispose d'un turbo qu'elle peut enclencher quand bon lui semble...

ordinR_228_9

Bon, moi, ça m'arrangeait bien... On a quand même vachement carburé!

ordinR_228_10

À 18 heures, on avait tout fini, les déchets étaient à la déchetterie et le jardin avait retrouvé son allure de jardin...

ordinR_228_11

 

 

 

 

 

 

ordinR_228_12

 

Posté par Olli à 12:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Fin »